LES DOCKS / LE LIEU

En 1950, les Docks de Cahors existaient déjà. A l’époque, on y trouvait des sacs de riz, de sucre, de pâtes, un dépôt d’alimentation qui fournissait les restaurateurs locaux. Aujourd’hui, son rayonnement est semblable à celui des années 50 ; un lieu au service de la population locale.

Véritable temple des cultures urbaines, les Docks célèbrent l’expression des pratiques artistiques qui puisent leur inspiration dans l’espace urbain. Allant des musiques actuelles au graffiti en passant par le skate, la danse et le hip hop, les projets sont nombreux et réunissent de nombreux acteurs pour favoriser une nouvelle cohésion sociale dans un contexte convivial et dynamique. 

Le site des Docks est construit comme une toile d’araignée. Partant du centre, partant d’un esprit de partage,  de création, se dessinent  les filières musiques actuelles et l’urban park.

Dans la grande salle de 600 places se cotoient des grands noms de la musique française et internationale et des artistes découverte.

Le café-concert le Docks’side peut accueillir 70 personnes pour des concerts intimistes en semaine. Il est ouvert en journée en véritable lieu d’accueil avec un bar à softs. C’est enfin un lieu de ressources pour toutes les personnes avide de connaissances plus approfondies sur les cultures urbaines. 

Trois studios de répétitions sont mis à disposition des musiciens amateurs et professionnels. 

Le skate park couvert de 600m2, avec sa quinzaine de modules, offre un espace de performances sportives et artistiques. 

Le graff park est un  lieu d’expérimentation libre, un réel champ d’expression visuelle pour les artistes en quête de reconnaissance. 

Une salle performances est enfin au service de tous, pour accueillir des stages et des ateliers de danse, de hip hop. C’est ainsi un lieu d’accueil pour les artistes. 

Pour découvrir les Docks, venez nous rendre visite !

LES DOCKS / L’ÉQUIPE

L’équipe des Docks se compose de six permanents et de nombreuses personnes associées : des intervenants musicaux et des techniciens mis à disposition par la Ville de Cahors et par l’Agglomération du Grand Cahors, des agents comptables détachés par le Trésor Public, des intermittents du spectacle…

  • STÉPHANE DELPECH
    STÉPHANE DELPECH DIRECTEUR
    PROGRAMMATEUR

    +33(0)5 65 24 13 60

    « J’élabore le projet, supervise l’ensemble des équipes, impulse la direction artistique et assume la gestion financière »

    • Album « du siècle » : Homework / DAFT PUNK
    • Morceau « du siècle » : La Nuit je Mens / BASHUNG
    • Album « du réveil » : Televised Mind / FONTAINE DC
    • Album « pour dormir » : Anastasis / DEAD CAN DANCE
    • Morceau » pour l’apéro » : Unfamiliar / RIDE
    • Morceau « pour danser » : Voyageur / VITALIC
    • Morceau « plaisir coupable » :  Billie Jean / MICHAËL JACKSON
    • Concert inoubliable : MY BLOODY VALENTINE pour l’album Loveless
    • Film préféré : Les Démons de Jésus / BERNIE BONVOISIN
  • Marie Maubrey
    Marie Maubrey CHARGÉE DE PRODUCTION
    LOGISTIQUE / ACCUEIL ARTISTES

    +33(0)5 65 24 13 60

    « J’assure le suivi des dossiers administratifs, la logistique liée à l’organisation des concerts, ainsi que l’accueil des artistes et des publics. »

  • MAGALI LIARSOU
    MAGALI LIARSOU CHARGÉE DE L’ACTION CULTURELLE
    ASSISTANTE DE PROGRAMMATION

    +33(0)5 65 24 13 64
    07 61 07 20 39 (mercredis seulement)

    « Je monte et coordonne des projets en direction des publics dits « empêchés » et j’assiste le directeur dans la recherche et la construction des saisons musicales des Docks et des affiches du Festival Let’s Docks ! »

  • AGNÈS POITTEVIN
    AGNÈS POITTEVIN RESPONSABLE D'ADMINISTRATION

    +33(0)5 65 24 13 65

    « En lien étroit avec le directeur, je veille à la mise en œuvre du budget en me basant sur le projet culturel à mener. Je surveille la réglementation en vigueur et ses évolutions permanentes afin d’en assurer le respect au sein des Docks. J’intègre données administratives et budgétaires aux éléments artistiques afin que les spectacles voient le jour. »

    • Album « du siècle » : As plantas que curam / BOOGARINS
    • Morceau « du siècle » : Le Feu / HYPERCULTE
    • Album « du réveil » :
    • Album « pour dormir » :
    • Morceau » pour l’apéro » : Lockness VS Atlantide / CULTURE EMOTION
    • Morceau « pour danser » : Dare / GORILLAZ
    • Morceau « plaisir coupable » : Le Bel Age / BARBARA
    • Concert inoubliable :
    • Film préféré : Old Boy / CHAN-WOOK PARK (2004)
  • PIERRE-GUY ALAYRAC
    PIERRE-GUY ALAYRAC RÉGISSEUR
    STUDIOS DE RÉPÉTITION

    +33(0)5 65 24 13 62

    « Adepte de la pratique musicale, je m’occupe des studios de répétition, de la ressource et de l’accompagnement. Je suis également chargé de la gestion du bar de jour comme de celui ouvert les soirs de concert. « 

  • GIL SANCHEZ
    GIL SANCHEZ CHARGÉ DE COMMUNICATION
    RESPONSABLE DE BILLETTERIE

    +33(0)5 65 24 13 35

    « En lien avec le directeur, je coordonne et encadre l’information, j’administre les réseaux de communication, assure le contenu et la création des supports visuels et vidéos. Je suis également chargé de la gestion billetterie en ligne et sur place. »

L’établissement public nommé Régie d’Équipements Culturels est piloté par un conseil d’administration composé de :

  • cinq élus du Grand Cahors: M. José Tillou (Président), Mme Françoise Faubert, Mme Géraldine Volff, M. Patrick Laffray et M. Bernard Delpech, ainsi que leurs suppléants : M. Jean-Albert Reix, Mme Sylvie Caroff, Mme Aurore Del Vitto, M. Mathieu Redoules, M. Frédéric Decremps
  • deux personnalités qualifiées dans le domaine des musiques actuelles : Mme Stéphanie Landes (Directrice de l’ADDA du Lot) et M. Yves Balbin (Président de l’ACCLA), ainsi que leurs suppléants : Mme Mariam Sarr et M. Thomas Olijnyk

LES DOCKS / LE PROJET

En s’appuyant sur les « valeurs structurelles » défendues sur le site depuis son inauguration en mars 2000, le nouveau projet des Docks poursuit quatre objectifs généraux :

Cultiver la diversité artistique et les échanges culturels, dans le thème plus général « peuples et cultures ».

Servir la création, amateur et professionnelle, des musiques et des cultures actuelles mais plus encore, chercher les expérimentations dans les performances artistiques.

Développer les liens intergénérationnels dans ce lieu de transmission et d’éducation populaire, grâce à la proximité du service jeunesse sur le site et de ses équipements « urban park » : skate park, graff park et spot hip-hop.

Faciliter l’accès des publics et de toute la filière musicale, pour être un outil structurant au service de la chaine de production locale, ressource partenariale essentielle du projet, comprenant : les artistes, la vie associative, les producteurs locaux de tournées, les festivals, les développeurs d’artistes, les médias…

A partir de ces « valeurs cadres », le projet culturel explore les contours des Musiques Actuelles dans le paysage des cultures urbaines.
En effet, si la pratique de la glisse urbaine puise ses racines dans le surf californien des années 50 bercé par la musique des Beach Boys, elle trouve des revendications sociales communes avec les MA.

Dans le mouvement plus large et contestataire de la Beat Génération pour sa conduite alternative et sa marginalité, on recherche l’extrême et le contre-courant. Plus tard, le mouvement punk fera l’éloge du « Do It Yourself » qui permettra d’acheter sa première planche comme sa première guitare, c’est-à-dire sans véritablement savoir s’en servir au départ !

Ce n’est donc pas un hasard si ces pratiques urbaines (musiques, sports de glisse, graffs…) révèlent un goût prononcé pour les friches industrielles, terrain de jeu privilégié pour l’expression d’une rébellion, la recherche de liberté et d’espaces d’expressions d’abord clandestins. Ces arts urbains sont finalement en quête permanente de reconnaissance tel un musée éphémère d’un art bien contemporain.
Facteur de cohésion sociale, le projet culturel se place au centre de gravité de ces pratiques très diverses (musiques, sports, danses, graffs…) pour les réunir au carrefour de l’action culturelle au service de performances interdisciplinaires.
Mais l’action culturelle, pose également la question des territoires, en observant finalement que « les cultures urbaines » se sont largement développées dans des lieux de proximités plus ruraux : locaux de répétitions en campagne, rampes de skates de village, cafés musique… Partant de ce constat, on ouvre la perspective d’un « décloisonnement social » au service d’un projet de territoires.

LES DOCKS / LES PARTENAIRES

La Scène de Musiques Actuelles des Docks a été créé à l’initiative de la Communauté d’Agglomération du Grand Cahors.
L’Établissement Public Industriel et Commercial est soutenu par :

logo-docks

Les réseaux
FEDELIMA / SMA/ Avant-Mardi

Les producteurs locaux de tournées
Blue Line Productions / Ulysse Productions / L’Étroit Tours / Entre Noirs et Blancs

Les partenaires de nos actions culturelles
Service Jeunesse de la Ville de Cahors / Collège Gambetta / Lycée Clément Marot / Centre Social de Pradines / La Poule aux potes / MJC de Cahors / Protection Judiciaire de la Jeunesse / IME ESAT de Boissor / Associations étudiantes Sang’Esi’T / À l’asso du Patrimoine ! / Cahors-Cochlee-Club …

Les médias locaux
Médialot / La Vie Quercynoise / Antenne d’Oc / Décibel FM / La Dépêche du Midi

Les partenaires culturels
ADDA du Lot / Association Collectif Lot Amplifié et ses membres

VOUS SOUHAITEZ RÉSERVER ?

NOS PARTENAIRES

Start typing and press Enter to search